Une prise de conscience récente

La prise de conscience déclarée est très récente : il y a aujourd’hui des dérives sectaires dans les Églises chrétiennes, dont l’Église catholique.

Les désirs de pouvoir (spirituel ou temporel), d’argent ou de plaisir, quels que soient les états de vie, peuvent entraîner des comportements déviants ou des dérives sectaires.

Il convient bien sûr de laisser la justice civile ou la justice canonique se prononcer, et de lui laisser faire son travail. Mais il convient aussi de protéger et défendre les victimes. Et il convient enfin de prévenir ce genre de situations.

Article complémentaire de La Croix : http://www.la-croix.com/Religion/Spiritualite/Comprendre-les-derives-sectaires-2014-10-24-1226635

« La politique de tolérance zéro en matière de pédophilie a assaini le climat, mais à nos yeux, les abus de pouvoir et de faiblesse sur personnes majeures sont tout aussi graves et il reste difficile de faire entendre notre voix » (Laurence Poujade, ancienne présidente de l’Association Vie REligieuse et Familles – AVREF).

L’Église de France reconnait des dérives sectaires en son sein : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/11/14/01016-20131114ARTFIG00695-l-eglise-de-france-reconnait-des-derives-sectaires-en-son-sein.php

La lettre de Mgr Pontier à Serge Hamant en 2013

"La vérité fait moins moins mal que le mensonge"

Facebook
Twitter